Pourquoi j’ai décidé de ne plus manger de viande

Il y a quelques mois, j’ai décidé d’arrêter de manger de la viande. J’ai pris cette décision plutôt soudainement alors que l’idée germait dans mon esprit depuis un bon moment déjà. Ce sont les derniers scandales alimentaires qui m’ont poussé à sauter le pas. Un choix pas facile pour moi qui vit dans une sphère d’omnivores pour la plupart pas vraiment concernés par cette thématique. Avant d’aller plus loin, mettons les choses au clair, je ne suis pas encore végétarienne. Je suis « pescétarienne » parce que je mange toujours du poisson et des fruits de mer mais je compte bien finir par devenir complètement végétarienne.

Parcours d’une « viandarde » devenue presque végétarienne

eatvegetarian, vegetarien, pourquoi je ne mange plus de viande, je ne mange plus de viande, devenir vegetarien, blog bordeaux, blog végétarien, blogueur bordeaux, les gourmandises d elo

Fille de restaurateurs, j’ai toujours mangé de la viande. Je peux même dire que j’adorais ça. Il y a quelques années, plus la viande était saignante et plus je trouvais ça bon. Et tout y passait de la viande de cheval par la cervelle en passant par les têtes d’agneau ou le cœur et les rognons. Mais ça … c’était avant.

Depuis toute petite, je voue un amour très fort aux animaux. Je voulais d’ailleurs devenir vétérinaire mais l’euthanasie a eu raison de cette ambition (j’étais jeune et je ne m’en sentais pas capable). Avec du recul, c’est vraiment un regret mais là n’est pas la question. Fille de restaurateurs, j’ai pu goûter toutes les viandes et poissons à toutes les sauces et il est vrai que je ne me suis jamais trop posé la question de ce que je mangeais. Mais petit à petit, et toujours avec cet amour inconditionnel pour les animaux, j’ai commencé à ouvrir les yeux. Ouvrir les yeux dans un premier temps sur les atroces conditions d’’élevage et d’’abattage des animaux, puis dans un second temps sur les conséquences désastreuses des élevages industriels sur l’environnement. Et enfin, je me suis tournée et documentée sur les effets de la consommation de viande sur la santé. Et ce que j’ai trouvé ne m’a pas plu, pire encore, ça a donné un goût amer à cette viande que j’avais dans l’assiette et que j’aimais tant. Et l’idée de ne plus manger d’animaux a fait lentement mais surement son chemin dans mon esprit.

Et un jour … j’ai décidé de ne plus consommer de viande …

vegetarien, pourquoi je ne mange plus de viande, je ne mange plus de viande, devenir vegetarien, blog bordeaux, blog végétarien, blogueur bordeaux, les gourmandises d elo, ne plus manger de viandeEn fait, ça ne s’est pas fait en un jour pour être honnête. C’est arrivé petit à petit. J’ai d’abord commencé par stopper toute viande industrielle. Parce que la viande est devenue une marchandise industrielle avec toutes les dérives qui en découlent (élection génétique et adjonction de médicaments vétérinaires, anabolisants, hormones de croissance, antibiotiques et autres neuroleptiques … huuum ça fait envie tout ça !). Un premier pas vers l’arrêt de la viande pas vraiment simple dans un entourage qui ne comprend pas ma démarche. J’ai d’ailleurs du faire face à des questions et remarques en tout genre et j’avais vraiment le sentiment de devoir me justifier à chaque fois. On m’a bien évidemment dit « mais tu sais, ce n’est pas parce que tu arrêtes de consommer de la viande industrielle que l’industrie de la viande va arrêter de tourner donc ça ne sert à rien » et puis j’ai aussi eu le droit à « mais plus personne ne va t’inviter si tu deviens chiante à manger » ou encore « mais de toute façon c’est un truc de bobo ça »… bref tout un tas de conneries … Et finalement je suis restée un moment comme ça, à sélectionner scrupuleusement la viande que je consommais surement par rapport au regard des autres. Mais j’avais ce sentiment en moi qui se faisait de plus en plus fort et il me devenait impossible de manger de la viande.

Alors j’ai décidé d’y aller par étape. J’ai bannis toutes les viandes rouges, puis les viandes blanches de mon alimentation. Au lieu d’en manger tous les jours, je me suis dit que j’en mangerais seulement quelques fois dans la semaine. Et j’ai petit à petit réduit le nombre de jour où je consommais de la viande pour finalement arriver à ne plus manger (sauf le poisson que je consomme encore une à deux fois par semaine mais je compte bien stopper prochainement).

Et finalement la viande a finit par ne plus me faire envie. Parce que soyons clair, au début je m’interdisais de manger de la viande mais ça me faisait quand même envie. Et puis j’avais peur de retomber là dedans comme on reprend bêtement une cigarette après avoir arrêté de fumer. Mais ça s’appelle de la volonté et ma conscience a été la plus forte. Petit à petit mes habitudes se sont ancrées et mon regard envers la viande a changé. Aujourd’hui c’est devenu pour moi quelque chose de répugnant à consommer. Après tout c’est un être vivant que l’on a dans l’assiette qui a grandi, vécu et ressenti des choses. On pourrait me donner un morceau de ma cuisse que ça me ferait le même effet. Alors aujourd’hui, la viande pour moi c’est bel et bien finit.

Ne plus manger de viande, comment je le vis ?

vegetarien, pourquoi je ne mange plus de viande, je ne mange plus de viande, devenir vegetarien, blog bordeaux, blog végétarien, blogueur bordeaux, les gourmandises d elo, ne plus manger de viande, vache

Depuis que j’ai fait ce choix de vie, je me sens mieux, incroyablement mieux. Tout d’abord je me sens heureuse de vivre en accord avec mes convictions personnelles sans peur du jugement des autres (il y en a eu beaucoup et il y en a toujours pas mal d’ailleurs mais je n’écoute plus.). Je ne comprends pas comment on peut vouer un amour inconditionnel à son animal de compagnie alors qu’on se régale de viande abattue et fabriquée à la chaîne. Un paradoxe total pour moi.

Et puis je le ressens dans mon corps. Je me sens plus légère et plus du tout « lourde » à la fin du repas comme souvent lorsque je mangeais de la viande. On croit, à tord, que l’on doit manger de la viande pour être en pleine forme et pour se sentir bien. Faux ! Et il existe d’ailleurs de très bonnes alternatives pour ne pas se retrouver en carence et mettre sa santé en danger. C’est par exemple le cas des lentilles et des fruits sec qui sont très riches en fer. Le soja et les légumineuses sont de très bonnes sources de protéines.

Aujourd’hui, je ne regrette pas mon choix de vie. Ma famille a très bien compris et pris en compte mes choix (plus difficile pour mon copain mais on y travaille) et je garde ma vie sociale intacte. Au restaurant aussi ce n’est pas forcément compliqué et je trouve toujours quelque chose au menu qui me correspond (l’avantage de vivre dans une grande ville sans doutes). J’ai d’ailleurs découvert de nouvelles saveurs et de nouveaux aliments qui rendent ma vie alimentaire toujours plus savoureuse et surtout très variée.

Aujourd’hui j’ai plus que jamais envie de continuer dans cette voie qui me fait me sentir à ma place. Je me sens épanouie dans cette nouvelle façon de m’alimenter et en accord complet avec les valeurs qui sont importantes pour moi. Alors à tout ceux qui hésitent encore, je dirais simplement que le plus important est de rester fidèle à soi-même (c’est d’ailleurs valable pour tout) peu importe les jugements et le regard des autres.

vegetarien, pourquoi je ne mange plus de viande, je ne mange plus de viande, devenir vegetarien, blog bordeaux, blog végétarien, blogueur bordeaux, les gourmandises d elo,

Publicités